Que s'est-il donc passé entre le 29 septembre et le 9 octobre 2013 pour expliquer cette divergence entre M. Vincent et son chef de cabinet ?

art fdl

art fdl 1

"Nous n'étions pas favorable au maintien du chapiteau place Jacquard cette année", dit M. Royon, ce à quoi le maire répond : "Nous avons décidé cette année de conserver les trois place. Nous avons donc élargi cette fête."


On ne sait trop que penser de cela... M. Royon précise que ce sont "Les commerçants du secteur qui l'ont demandé avec insistance". Or, ceux que j'ai vus pour le moment, pas plus que que l'association des commerçants, ne sont au courant. J'en contacterai d'autre, bien entendu, jusqu'à en avoir le coeur net, mais c'est tout de même étrange, non ?